Chargement...

mardi 7 mars 2017

L'avocat israélien est prisé des Européens...

 
 
Il est réputé bon pour la santé et est de plus en plus prisé en Europe. La demande d’avocats augmente et pour s’approvisionner, le vieux continent se tourne notamment vers Israël. Hass, Fuerte, Ettinger, Nabal : les familles d’avocats poussant en Israël sont diverses.....



Et les saisons n’étant pas les mêmes d’une variété à l’autre, le fruit est présent sur les étals des maraîchers israéliens dix mois par an.
Un atout dont les producteurs jouent également à l’exportation. Dans les autres zones de production, Amérique latine en tête, les saisons sont souvent nettement plus réduites.
En 2016, 100 000 tonnes d’avocats ont été récoltées en Israël. Et la moitié d’entre elles est partie vers d’autres pays, selon les chiffres du Conseil de production et de commercialisation des plantes.

80 % des avocats exportés en Europe

50 000 tonnes d’avocats exportées, c’est une quantité légèrement inférieure à l’année précédente.
Trois mille de moins précisément. La faute, estime le Conseil, à une tempête hivernale qui a affecté la production. Mais les exportations vont globalement bien et l’Europe est le principal débouché pour les producteurs israéliens : le continent achète 80% de ces avocats, la France en écoulant à elle seule un tiers.
Outre une production quasiment toute l’année, Israël compte un autre avantage sur ses concurrents sud-américains : la proximité géographique avec le marché européen.
En 4 ou 5 jours de voyage dans des containers réfrigérés, les avocats israéliens peuvent être dans les assiettes des consommateurs européens.
Mais cet avantage-là est menacé.
L’Espagne est un acteur de plus en plus important sur le marché des avocats. Le pays s’était fait une réputation dans le domaine des agrumes. Mais ce secteur-là est plus compliqué, juge le Conseil israélien de production et de commercialisation des plantes. Et il constate un basculement des producteurs espagnols vers l’un de ses marchés de prédilection.
Source RFi
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire