Chargement...

mercredi 8 mars 2017

Des archéologues découvrent une route vieille de 2.000 ans

 
 
Une route vieille de 2.000 ans datant de l'époque romaine a été déterrée le mois dernier lors de fouilles archéologiques effectuées par l'Autorité des Antiquités d'Israël et des étudiants près de Beit Shemesh à l'ouest de Jérusalem.....



Irina Zilberbod, directrice des fouilles, a déclaré mardi que la route enfouie faisait 6 mètres de large et s'étendait sur environ 1,5 kilomètre.
"Apparemment, la route a été construite pour relier la colonie romaine qui existait dans les environs de Beit Natif avec la route principale connue sous le nom de la "route de l'empereur", a souligné Mme Zilberbod.
"Cette route était une artère principale qui reliait les grandes colonies d'Eleutheropolis (Beit Guvrin) et Jérusalem", a-t-elle expliqué.
Selon Mme Zilberbod, la construction de la route aurait eu lieu lors de la visite de l'empereur Hadrien, vers 130 avant J.-C., durant la répression de la révolte de Bar Kokhba en 132-135 de l'ère commune.

 
 

"La présence d'un jalon (une pierre marquant les distances) portant le nom de l'empereur Hadrien, découverte dans le passé près de la route renforce cette hypothèse," a-t-elle soutenu.
Des pièces anciennes ont également été découvertes, dont une datant de la deuxième année de la Grande Révolte en 67 E.C et une de la période omeyyade.
"Jusqu'à 2.000 ans, la plupart des routes du pays étaient des sentiers improvisés", a ajouté Zilberbod.
"Cependant, pendant la période romaine, à la suite des campagnes militaires et autres, le réseau routier national et international a commencé à se développer de façon inédite. Le gouvernement romain était bien conscient de l'importance des routes pour le bon fonctionnement de l'empire".
"Il y avait des routes principales, comme la route de l'empereur, et des routes secondaires où tous les produits agricoles étaient cultivés."
"Le grain, l'huile et le vin, qui constituaient les principales denrées alimentaires de l'époque, étaient transportés le long des routes secondaires des villages environnants, puis par les routes principales vers les grands marchés en Israël, et même à l'étranger", a expliqué Mme Zilberbod.
Amit Shadman, archéologue à l'Autorité des Antiquités d'Israël, a ajouté que l'ancienne route passait près du sentier national d'Israël.
"Nous croyons qu'elle suscitera l'intérêt des randonneurs", a déclaré M. Shadman, notant que l'IAA et que la compagnie d'électricité de Beit Shemesh ont convenu que la route sera conservée au profit du public.
Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire