Chargement...

dimanche 26 mars 2017

Le Hamas ferme le point de passage Gaza/Israël après la mort d'un de ses cadres

 
 
 
 Le mouvement terroriste  Hamas a fermé dimanche le point de passage entre la bande de Gaza qu'il contrôle et Israël après l'élimination d'un de ses responsables, que le mouvement islamiste palestinien a imputé aux services israéliens de renseignement......




Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur à Gaza précise avoir fermé le point de passage d'Erez pour une durée indéterminée le temps que se déroule l'enquête sur la mort de Mazen Faqha, 38 ans, tué par balles vendredi par des inconnus dans l'enclave palestinienne.
L'organisation terroriste libanaise Hezbollah a également condamné le "meurtre" de Faqha, affirmant dans un communiqué que cet acte était marqué par "l'empreinte digitale sioniste".
De son côté, Israël n'a fait aucun commentaire sur la fermeture du point de passage côté gazaoui ni sur la mort de ce responsable palestinien.
Faqha avait été responsable pour le nord de la Judée-Samarie, des cellules des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas.
Sa branche s'était spécialisée dans le recrutement de kamikazes, dans la collecte d'armes et dans la préparation d'engins explosifs.
Impliqué dans plusieurs attentats, Faqha avait notamment été chargé d'envoyer un kamikaze pour mener une attaque dans le nord d'Israël en 2002, au cours de laquelle neuf personnes avaient été tuées et 52, blessées.
La même année, il avait été capturé par l'armée israélienne et le Shin Bet dans son village natal, Toubas, dans le nord de la Judée-Samarie, après une longue traque.
Il avait ensuite été condamné à neuf peines d'emprisonnement à perpétuité pour sa participation à d'autres attentats suicide au cours desquels des centaines d'Israéliens avaient été tués lors de la deuxième intifada entre 2000 et 2005.
Il avait été relâché dans le cadre de l’échange de prisonniers palestiniens contre le soldat franco-israélien Gilad Shalit en 2011, puis exilé à Gaza à la demande d’Israël.

"Vengeance"

Samedi, des milliers de militants du Hamas, dont des centaines en armes, ont appelé samedi à la "vengeance" lors de ses funérailles à Gaza.
Un cortège funéraire en forme de défilé militaire était organisé pour lui de la morgue de l'hôpital Chifa à la grande mosquée al-Omari de Gaza.
Les plus hauts dirigeants du mouvement terroriste, comme l'ancien Premier ministre Ismaïl Haniyeh et le nouveau chef du Hamas dans la bande de Gaza Yahya Sinouar défilaient en tête.
"Cet assassinat porte l'empreinte claire du Mossad", le renseignement israélien, a déclaré le procureur général nommé par le Hamas, Ismaïl Jaber.
"Si l'ennemi croit que cet assassinat va changer le rapport de force, qu'il sache que les têtes pensantes des Qassam peuvent y répondre à l'identique", a menacé Khalil al-Haya, un autre responsable du Hamas.
"L'occupant (israélien) espérait écraser la résistance et asservir le peuple palestinien en assassinant le martyr Faqha", a dénoncé Mohammed al-Hindi, cadre de l'autre grande organisation terroriste à Gaza, le Djihad islamique.
Erez, dans le nord de la bande de Gaza, est la seule porte d'entrée et de sortie pour les personnes entre l'enclave palestinienne et Israël.
Un autre point de passage, Kerem Shalom, est réservé au passage des marchandises.
Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire