Chargement...

mardi 28 mars 2017

2 000 ans d’histoire : des lycéens découvrent un village antique


 
Créer un lien entre le passé et le présent dans la recherche de leur identité juive : c’est ce qu’on fait près de 240 lycéens d’une école de Jérusalem qui ont participé à des fouilles archéologiques dans la région de Ramat Beth Shemesh.....



Ils sont rémunérés pour un emploi d’une semaine grâce à un financement du ministère de la Construction et du Logement et de l’Office national des Antiquités. Avec l’argent qu’ils vont gagner, ils pourront payer leur voyage en Pologne l’année prochaine.
Les travaux d’excavation ont été réalisés en prévision de la création d’un nouveau quartier de la ville. Ces derniers mois, on y a déjà trouvé des vestiges d’un village juif datant de l’époque du Second Temple.
Dans cet ancien village, dont on ignore encore le nom, les jeunes lycéens ont découvert de nombreux bains rituels antiques et des galeries souterraines.

Les maisons ne sont pas restées intactes et leurs pierres ont été prises et utilisées pour bâtir d’autres habitations à des époques plus récentes.
Les directrices des travaux pour l’Office national des Antiquités, Sara Hirschberg, Sara Levavi-Eilat et Shua Kislevitz, ont souligné que le nombre et la richesse des bains rituels privés qui se trouvaient dans les habitations du village montraient son importance.
« Il est impressionnant de constater que les habitants respectaient scrupuleusement les lois de pureté », ont-elles indiqué.
Une autre découverte a surpris les archéologues : sous les résidences, ils ont trouvé une série de tunnels reliés les uns aux autres datant de l’époque de la révolte de Bar Kohba contre l’Empire romain.
L’un d’entre eux donne accès à un puits souterrain qui procurait de l’eau à ceux qui vivaient dans la clandestinité.
Pour le président de l’Office national des Antiquités Israël Hasson, ‘le voyage en Pologne a pour but de sensibiliser les jeunes au patrimoine historique de leur pays et de renforcer leur engagement et leur sens des responsabilités’.
Il a expliqué que cette collaboration avec le ministère de l’Education permettait d’intégrer des jeunes Israéliens aux fouilles archéologiques et de réduire ainsi le coût de leur voyage.
Source Chiourim
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire