Chargement...

jeudi 23 février 2017

Washington : une délégation rabbinique rencontre l’ambassadeur de Lituanie

 
 
Une délégation rabbinique de haut niveau a rencontré à Washington l’ambassadeur de Lituanie pour tenter de sauver ce qui reste du cimetière juif de Snipiskes à Vilnius (anciennement Vilna). Il s’agit d’un cimetière très ancien datant du 16e siècle dans lequel ont été enterrés des milliers de Juifs et parmi eux des rabbins éminents de la ville de Vilna appelée la ‘Jérusalem de Lituanie’....

 

Le site a malheureusement subi de nombreuses profanations sous le joug nazi et au cours de l’occupation des Soviétiques qui avaient érigé sur place un terrain de sport aujourd’hui abandonné.
Une nouvelle dégradation a été perpétrée dans les années 2005 et 2008 lorsque les autorités locales ont construit sur les lieux deux immeubles.
A présent, de nouvelles tombes risquent d’être endommagées par un projet immobilier de grande envergure du gouvernement lituanien qui prévoit d’y construire un centre de congrès.
Une requête signée par 40 000 personnes a été publiée sur les réseaux sociaux, demandant que le nouveau centre soit construit sur un autre terrain. Mais pour le moment, les auteurs de cette pétition n’ont reçu aucune réponse et ont donc toutes les raisons d’être inquiets.
C’est dans ce contexte que la délégation rabbinique a décidé de se rendre à Washington. Elle était composée des personnalités suivantes : Rav Malkiel Kotler, Rosh Yeshivat Lakewood, le Rav Asher Kalmanowitz, Rosh Yeshivat Mir, le Rav Yaakov Dov Teitelbaum, Av Bet Din de Siget, envoyé par son père, l’Admour de Satmar, et les hommes d’affaires Moshé David Niederman, qui a organisé la rencontre, et le Rav Pinchas Hecht, directeur de la Yeshivat Mir.
Les rabbins Kotler et Kalmanowitz, dont les ancêtres ont vécu en Lituanie, sont allés à plusieurs reprises à Vilnius et y ont rencontré des fonctionnaires du gouvernement pour tenter d’éviter la construction du centre. Mais ils n’ont obtenu aucun résultat.
C’est donc après cette dernière tentative qu’ils ont décidé de rencontrer l’ambassadeur lituanien à Washington.
Mais il faut savoir qu’entretemps, la Lituanie a changé de gouvernement et selon des rapports de médias locaux, le projet immobilier à l’emplacement de l’ancien cimetière juif aurait été suspendu en raison d’irrégularités dans les procédures. Ceci a, bien entendu, suscité un nouvel espoir parmi ceux qui s’occupent, du dossier.
C’est Moshé David Niederman qui a résumé la rencontre avec l’ambassadeur Rolandas Kriščiūnas et ses collaborateurs à Washington.
Il a indiqué que ‘ces derniers avaient prêté une grande attention aux craintes émises auprès d’eux’. Il a ajouté que l’atmosphère avait été bien plus chaleureuse que lors de rencontres précédentes avec d’autres représentants de Lituanie et qu’il avait été ‘encourageant d’entendre que le gouvernement examinait la question’.
Les Rabbanim ont précisé à leurs interlocuteurs que ‘des Juifs du monde entier étaient disposés à remettre en état le cimetière en tant que site historique témoin d’un héritage précieux du judaïsme lituanien’.
Source Chiourim
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire