Chargement...

dimanche 19 février 2017

Selon des responsables du renseignement occidentaux, le Hezbollah aurait en sa possession des missiles P-800 Onyx !


 
Selon des responsables du renseignement occidentaux, le Hezbollah pourrait avoir réussi à se procurer des missiles P-800 Onyx, qui sont des missiles de croisière supersonique anti-navire. Ce sont ces missiles qu' Israël aurait tenté à plusieurs reprises d'empêcher la livraison au Hezbollah.....Détails......




Ces services de renseignement occidentaux ont exprimé de «graves préoccupations» que le Hezbollah aient fini par obtenir des armes navales stratégiques qui pourraient changer l'équilibre du pouvoir au Moyen-Orient.
Malgré de nombreux efforts attribués à Israël au cours de ces cinq dernières années pour empêcher le Hezbollah de mettre la main sur ces armes, l'organisation terroriste libanaise est soupçonné d'avoir réussi par faire passer au Liban une certaine quantité, probablement pas plus de huit missiles P-800  Onyx, également connu sur les marchés d'exportation sous le nom de "Yakhont".
L'information, qui a été transmises par plusieurs agences de renseignement, est basé sur des révélations faites par des " sources très fiables ".

Le missile supersonique anti-navire P-800 Onyx est un missile de croisière russe qui est considéré comme l'équivalent naval du missile anti-aérien S-300. Il est considéré dans le monde entier comme étant le meilleur de son genre.
Il a une portée maximale de 300 kilomètres. Il n'existe aucun système de défense connue capable de l'intercepter.
Selon les responsables du renseignement israélien, le Hezbollah pourrait utiliser ces missiles Onyx pour menacer de façon significative la marine israélienne, la sixième flotte américaine ou encore des navires civils en Méditerranée ainsi que des plates-forms de forage de gaz d'Israël.Il est fort probable que certaines des attaques attribuées à l'Armée de l'Air israélienne contre des dépôts d'armes et des convois en provenance de Syrie vers le Liban étaient destinées à contrecarrer le transfert de ces missiles au Hezbollah.

Lieberman a rencontré son homologue américain à Munich vendredi matin pour la première fois depuis que l'ancien général James Mattis a été nommé secrétaire de la défense, il lui a déclaré que les trois problèmes centraux qui doivent être traités sont " l'Iran, l'Iran et l'Iran ".
Le ministre israélien de la Défense a déclaré au Yediot Ahronot samedi qu'il a trouvé en Mattis " une Oreille attentive " :  Le Secrétaire à la Défense Mattis est encore plus stricte et plus sévère que nous dans ses positions sur l'Iran, le Hezbollah et le Hamas. Il n'y a pas besoin de le convaincre de quoi que ce soit, il est tout à fait en accord avec nous.

Il est clair maintenant que cette administration est différente, elle va prendre des mesures décisives ".
Samedi, Lieberman a rencontré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans un effort pour "renforcer la coopération sécuritaire entre Israël et la Russie et tenir une discussion ouverte sur la situation en Syrie.
La Russie et Israël ont coordonné leurs actions militaires à la frontière Israël-Syrie pour éviter un affrontement accidentel.

Au cours de la réunion, M. Lavrov a présenté les efforts de la Russie pour parvenir à une résolution en Syrie tandis que Lieberman a parlé des lignes rouges d'Israël, exigeant que tout accord en Syrie comprenne un arrêt complet des transferts d'armes au Hezbollah et la fin de ses liens avec l'Iran. Lieberman a également précisé que le président Bachar al-Assad ne pouvait pas rester au pouvoir.

Source Koide9enisrael
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire