Chargement...

lundi 20 février 2017

Narendra Modi, 1er Ministre d'Inde va signer des méga-accords avec Israël


 
Narendra Modi, qui se rendra en Israël en Juillet 2017, vise à mettre l’Inde sur une trajectoire de croissance similaire à celle de la Chine et travaille à intégrer Israël dans les énormes réformes qu’il dirige. Entre autres examiner la possibilité de lancer des méga-projets conjoints dans les domaines de l’agriculture et de la qualité de l’eau d’une valeur de plusieurs milliards de dollars.....



La visite historique en Israël du Premier ministre indien, Narendra Modi, qui se tiendra en Juillet, est accompagnée d’un haut niveau d’attentes économiques. Modi, qui essaie de secouer l’économie indienne et de la conduire vers une longue liste de réformes colossales, vise à intégrer Israël dans la planification de ces réformes probablement liées à l’agriculture ou dans le domaine des avancées de traitement de l’eau et de l’économie d’eau. En outre, il est envisagé un projet phare dans le domaine médical numérique.
Selon certaines estimations de sources gouvernementales, ces projets peuvent atteindre des milliards de dollars, et auront une portée et un impact mondial.
L’Inde, avec un milliard 250 millions habitants, devrait dépasser la Chine dans une décennie, pour le nombre de ses citoyens et de devenir le pays le plus peuplé au niveau mondiale.
Déjà aujourd’hui, l’économie de l’État a le taux de croissance le plus rapide au monde – même plus que l’économie Chinoise. Cependant, le niveau de vie en Inde, par rapport à la Chine, est beaucoup plus faible.
L’une des ambitions du leader Modi est d’élever l’Inde sur une trajectoire de croissance similaire à la Chine des trois dernières décennies. À cette fin, il entame une longue série de réformes et d’énormes projets visant à presser sa classe économique, sans passer par la bureaucratie gouvernementale étouffante.
Modi, qui a réussi à relancer l’économie de l’État de Gujarat – l’un des 29 qui composent la fédération indienne, sur lequel il a régné pendant une décennie et duquel il est natif – essaye maintenant de faire la même chose sur l’ensemble de l’Inde. Il jouit d’une popularité sans précédent dans la rue indienne.

LE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES AGRICOLES

Dans le cadre de ses aspirations économiques, Modi est l’investigateur d’une approche économique et politique entre l’Inde et Israël. Dans le cadre de cette approche ont eu lieu cette année une série de visites historiques: le président de l’Inde a visité Israël l’année dernière, et le président Reuven Rivlin a visité l’Inde il y a deux mois, d’autre part le ministre de l’Agriculture Uri Ariel a rencontré Modi ce mois-ci.
Modi voudrait être le premier Premier ministre indien à visiter Israël, et a déclaré que la visite aurait lieu en Juillet. Selon certaines estimations, peuvent être signés lors de la visite même, des dizaines d’accords, dont un ou deux énormes projets.
Jusqu’à présent, les liens économiques entre l’Inde et Israël ont porté principalement sur le commerce de la défense. En revanche, le marché de l’Inde civile est compliqué à pénétrer.

CONSERVATION DE L’ EAU OU LA PURIFICATION DE L’ EAU

Dans le même temps Modi examinera la possibilité d’intégrer un méga-projet d’Israël en Inde dans le domaine de l’épuration de l’eau ou de l’économie d’eau. Bien que les précipitations dans certaines régions sont les plus importantes au monde, le pays souffre d’une pénurie d’eau douce due à une infection grave des ressources en eau de surface et de son sous-sol.
Un méga-projets déjà annoncé par Modi est le nettoyage du Gange. Il y a aussi la possibilité d’un gigantesque projet dans le domaine de la médecine numérique, mais je suppose que dans cette économie, Israël a moins à offrir.
Selon des sources, les deux gouvernements devraient formuler une décision jusqu’à Juillet au sujet de la visite sur le terrain qui se concentrera dans les domaines cités ci-dessus et sur leur portée.
Cependant, d’autres sources affirment que cela est exagéré, parce qu’Israël n’a pas la possibilité de lancer un projet de plusieurs milliards de dollars avec l’Inde. Selon eux, il suffit de signer une série d’accords visant à approfondir l’activité économique d’Israël en Inde, pour que cela soit un succès.

Par Meirav Arlozorv – Aharon Kahn

Source Israel Valley
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire