Chargement...

jeudi 2 février 2017

Manuscrits rares à la Bibliothèque Nationale d’Israël

 
 
Des milliers de livres et manuscrits rares provenant de la célèbre « Valmadonna Trust Library » sont, désormais, la propriété de la Bibliothèque Nationale d’Israël. Qui en présentera certains au public dans ses nouveaux bâtiments...



Pendant des décennies, Jack Lunzer, un businessman britannique décédé en décembre dernier, a acheté des milliers et des milliers de livres et manuscrits juifs anciens écrits ou imprimés aux quatre coins du monde. Ce qui a donné naissance à la célébrissime bibliothèque
« Valmadonna » dont les précieux ouvrages ont été mis en vente l’an dernier par la maison « Sotheby’s », vente lors de laquelle une partie des trésors avait été achetée par des collectionneurs privés pour la somme de 12 millions de dollars.
Or, la Bibliothèque Nationale d’Israël (NLI) vient d’annoncer qu’en collaboration avec les collectionneurs David et Jemima Jeselsohn et grâce à une donation du « Haim and Hana Salomon Fund », elle avait acquis 8 000 des merveilles restantes pour un prix qui n’a pas été révélé.

« Cette acquisition constitue une addition importante et formidable à la collection de la Bibliothèque Nationale, a déclaré la NLI dans un communiqué. Les ouvrages imprimés de la collection sont dans un état splendide et cette acquisition a permis de recevoir en une seule fois ce qui aurait pris des années à réunir ».
De son côté, David Jeselsohn, a précisé que « cette acquisition conjointe avait surtout été réalisée pour s’assurer que cette collection exceptionnelle d’ouvrages hébraïques aurait sa place dans la Bibliothèque Nationale d’Israël à Jérusalem et serait accessible à tous ceux qui s’intéressent à ces trésors ».

Parmi ces derniers, se trouvent, notamment, un Pentateuque imprimé à Lisbonne en 1491, soit avant l’expulsion des juifs du Portugal (survenue en 1497) ; une haggadah de Pessah imprimée à Prague en 1556, l’une des deux de ce genre à avoir « survécu » ; ainsi que la « King’s Bible », une Bible polyglotte (en hébreu, araméen, latin, grec et syriaque) réalisée, à Anvers, par l’imprimeur Christopher Plantin entre 1568 et 1573.
Tous les ouvrages devraient arriver en Israël dans le mois qui vient (ils sont actuellement aux Etats-Unis).

Selon le président du Comité Directeur de la NLI, David Blumberg, ceux-ci seront placés ultérieurement dans les nouveaux locaux de la Bibliothèque actuellement en construction non loin de la Knesset, bibliothèque qui devrait ouvrir ses portes d’ici quatre ans.
A noter qu’une sélection de ces trésors sera, alors, montrée au public.

Catherine Garson pour Actualité Juive

Source Chiourim
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire