Chargement...

dimanche 26 février 2017

Les Mikvés de Bayonne seront rénovés



À Bayonne, peu de monde connaît leur existence. Ils sont dissimulés au premier étage d’une maison, au 32, place de la République. L’ensemble immobilier est constitué de trois corps de bâtiment, séparés par deux cours. Là, dans une pièce équipée d’une cheminée, se cachent deux bains juifs, appelés mikvé....




Ces anciens bains font partie des trois derniers de France, avec ceux de Carpentras et Montpellier.
À l’instar du cimetière, situé à quelques encablures, ils témoignent de la présence des familles juives hispano-portugaises, établies dans le quartier Saint-Esprit au début du XVIe siècle.
Après une tentative de rénovation en 2007, la Ville relance ce projet longtemps porté par la regrettée Hélène Chabaud-Nadin, décédée en juin 2016. La mairie va donc engager toutes les demandes d’autorisations d’urbanisme nécessaires aux travaux, freinés ces dernières années par la configuration des lieux et le voisinage.
L’objectif ultime : ouvrir largement cet endroit au public.
Inscrits au registre des Monuments historiques en 2014, ces bains revêtent un intérêt patrimonial et touristique important.
À terme, il est prévu de les faire visiter "par groupes de 19 personnes maximum", comme l’a indiqué l’adjointe au patrimoine Sophie Castel, lors de la dernière réunion du Conseil municipal.
Rappelons que l’immersion dans le mikvé fait partie des commandements prescrits par la Bible. Celui de Bayonne, dont l’existence est attestée pour la première fois en 1752, a cessé de fonctionner dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Le mikvé obéit à des normes.
Il doit notamment être alimenté par une eau vive (de source ou de pluie), mais aussi contenir au moins 680 litres d’eau. Des escaliers immergés en offrent l’accès.
Traditionnellement, ces bains servent à assurer des rites de purification. Huit jours après la fin de leurs règles, période pendant laquelle elles ne peuvent avoir de rapports intimes, les femmes se plongent dans son eau après s’être parfaitement lavées.
Les autres utilisateurs sont les fiancés, juste avant leur mariage.
Source Sud Ouest
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire