Chargement...

lundi 6 février 2017

Les Etats-Unis choisissent Novatrans (Israël) pour sauver du broyage des milliards de poussins mâles grâce à des capteurs TeraHertz

 

Tous les ans, plus de 9 milliards de poussins dans le monde sont directement envoyés dans des broyeurs par le simple défaut d’être des mâles. La start-up israélienne Novatrans Group a réussi à détecter le genre du futur volatile directement dans l’œuf ce qui pourrait être une vraie révolution dans le domaine.....



Il est difficile d’imaginer que, chaque année, la moitié des poussins prenant vie voient leurs jours se terminer immédiatement dans un broyeur.
Le poussin mâle, en plus de ne pondre aucun œuf, possède moins de viande qu’une poule, ce qui en fait un produit beaucoup moins rentable pour les professionnels du secteur.
Sachant que le prix de cet abattage est estimé à plus de 500 millions de dollars par an, la société israélienne Novatrans Group a développé un capteur fonctionnant grâce à des ondes électromagnétiques dans la gamme du THz pour détecter de manière non invasive le genre du futur volatile lorsqu’il se trouve encore dans l’œuf.
En réalité, ce capteur arrive à sonder le gaz qui s’échappe de la coquille et qui possède une signature particulière en fonction du genre de l’animal.
La société prévoit de déployer le dispositif pour production dès fin 2017 aux Etats-Unis.
Cette avancée technique permettra surement de sauver la vie de milliards de poussins et pourrait également permettre de réinjecter l’argent économisé dans l’élevage de poules en plein air qui voit sa demande fortement monter depuis plusieurs années.
Le chairman et fondateur de Novatrans Group est Oren Sadiv, le CEO est Ran Eisenberg.

Rédacteur : Fabien Lafont, post-doctorant à l’Institut Weizmann pour BVST

Source nocamels
Source Israel Science Infos
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire