Chargement...

dimanche 12 février 2017

Le Hezbollah dans le viseur de Netanyahu avant sa rencontre avec Trump



Pour sa première rencontre le 15 février à la Maison Blanche avec le président américain Donald Trump, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aura pour objectif principal de freiner le soutien financier et militaire de l'Iran à ses alliés régionaux qui s'en prennent à Israël et le Hezbollah figure en tête de ceux-ci". C'est ce qu'a écrit jeudi le site Bloomberg......



"Le Premier ministre israélien demandera à l'administration américaine de créer un fossé entre le parti chiite libanais et l'Iran, en imposant de sévères sanctions de sorte à faire réfléchir ce dernier deux fois avant d'accorder son soutien" (à des groupes régionaux, ndlr), ajoute le site d'information, citant le ministre israélien du Renseignement, Israel Katz.
"Le Hezbollah vit grâce à l'argent et aux armes sophistiquées que lui livre l'Iran", a estimé le responsable israélien. "Il faut qu'il y ait des sanctions paralysantes contre le Hezbollah ainsi qu'une menace sérieuse de sanctions contre l'Iran si celui-ci ne met pas un terme à son soutien", a-t-il ajouté, dans l'entretien accordé à Bloomberg.

Benjamin Netanyahu avait déjà indiqué que l'Iran occuperait une bonne place dans ses entretiens mercredi avec le président américain. Ils ont en commun d'être de virulents détracteurs de l'accord international conclu avec la République islamique sur ses activités nucléaires.
En juillet 2006, une guerre de 33 jours avait opposé le Hezbollah à Israël. Le conflit avait été déclenché par une attaque d'envergure lancée le 12 juillet 2006 par le parti chiite pour enlever des soldats israéliens.
Plus de 1.200 Libanais ont été tués.
"Vu que la taille de la menace actuelle (du Hezbollah) est davantage considérable, la réponse israélienne lors de la prochaine guerre (contre le Liban, ndlr) touchera tout le pays", a ajouté Israel Katz.
Source L'Orient le jour
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire