Chargement...

mardi 7 février 2017

Le chef des cuisines de l'Elysée rencontre des enfants de migrants à Tel-Aviv

 
 
Vingt-cinq enfants ont été invités lundi à Tel-Aviv à la résidence de l'ambassadeur de France en Israël en présence de deux maîtres incontestés des fourneaux, Guillaume Gomez, chef des cuisines de l'Elysée et Dan Aboulkheir, chef de l'ambassade, pour apprendre à préparer deux recettes typiques de la cuisine française.....



Les enfants, âgés entre 8 et 12 ans, sont tous d'origine érythréenne et soudanaise et font partie de l'association Elifelet, qui lutte quotidiennement contre la discrimination de ces enfants issus de migrants depuis 2012.
Pour eux, cette journée tournant autour de la confection d'un gratin dauphinois et des sablés bretons a été l'occasion de s'échapper d'un quotidien parfois difficile.
"Pour ces enfants, apprendre à cuisiner avec des chefs aussi importants, dans un lieu aussi bon, c'est super pour eux! Ils sont considérés comme des enfants égaux et c'est important, je pense qu'ils vont garder cette journée en mémoire pendant longtemps", a déclaré à i24NEWS Yael Gvirtz, fondatrice de l'association Elifelet.
Pour les chefs présents, il s'agissait surtout de réussir à cuisiner avec des enfants dans une autre langue puisqu'ils ne parlent pas français.
Guillaume Gomez, à la tête de la délégation de chefs présents en Israël dans le cadre de la semaine de la gastronomie française, est revenu lundi soir dans Paris/Jaffa sur son expérience unique: trois heures d'enseignement, de cuisine et de plaisir, qui se sont achevées avec un moment de dégustation.
Le chef des cuisines de l'Elysée a pris part pour la cinquième fois à l'événement regroupant cette année 22 chefs et un maître boulanger, dont 7 chefs cuisiniers et un maître boulanger alsaciens, qui collaboreront avec des chefs israéliens dans des restaurants à Tel Aviv, Haïfa, Beer Sheva, Tibériade, Jérusalem et Akko.
"C'est toujours un plaisir de venir pour cette semaine de partage et d'échange avec les chefs israéliens pour So French So Food", a déclaré Guillaume Gomez à i24NEWS.
"On se nourrit de nos voyages, on se nourrit de nos rencontres, et on rencontre des chefs israéliens qui ont leur identité, leur terroir, leur savoir-faire, leurs techniques. Aussi l'échange nous amène toujours à réfléchir", a-t-il ajouté faisant allusion aux femmes éthiopiennes rencontrées au sein de l'association Elifelet.
L'échange et le partage seront également mis à l'honneur lors d'un dîner pour la paix organisé dans le cadre de cette semaine de la gastronomie.
"On ne vient pas pour donner des leçons, on vient là pour prendre quelque chose et pour apprendre… et si il y a beaucoup de sujets qui peuvent diviser les hommes, la table les réunit.
C'est donc bien qu'il y ait un dîner pour la paix qui soit organisé ici en Israël", a-t-il expliqué.
So French So Food a pour particularité d'accueillir cette année l'Alsace comme région partenaire pour un festival qui durera du 5 au 10 février 2017.
Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire