Chargement...

mercredi 1 février 2017

L'armée israélienne a commencé l'évacuation du village d'Amona (photos et vidéo)

 

 
L'armée israélienne a commencé l'évacuation du village d'Amona, en Judée Samarie. Les habitants avaient 48 heures pour partir et au petit matin, des centaines de policiers ont encerclé le village afin de veiller au bon déroulement des operations. Cependant, une centaine d'activistes ont réussi à pénetrer dans la zone pour se joinder aux 200 résidents qui refusent de quitter les lieux.....Détails.....
 



Des jeunes ont dés ce matin allumé des pneus au milieu de la route pour empécher les policiers de rentrer dans Amona, des pierres ont également été jetées sur les forces de l'ordre et les journalistes.
Certains habitants se sont barricadés dans la synagogue.
En début d'après-midi, il y avait 13 policiers légèrement blessés et plusieurs personnes arrêtés.
Il faut préciser que les policiers ne sont pas armés, n'ont pas de casque, pas de bouclier et pas de matraque.

Rappelons qu'un accord a été conclu entre le ministre de l'Education Naftali Bennett et le Premier ministre Binyamin Netanyahou, avec l'accord des résidents
Les 42 familles d'Amona seront pacifiquement évacué de leurs maisons en échange du vote de la Loi sur la réglementation, ce qui permettra de protéger les autres communautés juives de l'expulsion.
De plus, l'accord prévoit la relocalisation de 24 des 42 familles sur d'autres parcelles de la même colline où Amona est actuellement située.
De nouvelles maisons et des bâtiments publics ont été promis dans le cadre de cette transaction, ainsi que la creation d'un nouveau village pour les 18 familles restantes, qui sera situé près de Shilo.
Certains habitants ont cependant décidé de resister et d'autres activistes qui n'habitent pas dans le village de Amona sont venus défier les forces de l'ordre.
Afin d'éviter toutes violences, la police a exorté les derniers habitants à quitter les lieux avant que celle-ci ne pénetre dans le village.


 









 
 
 
Source Koide9enisrael
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire