Chargement...

lundi 13 février 2017

Israël n'accueillera pas l'ex-président péruvien recherché pour corruption...

 
 
Israël a indiqué dimanche qu'il n'autorisera pas l'entrée sur son territoire de l'ex-président péruvien Alejandro Toledo, recherché par la justice de son pays pour corruption. "M. Toledo sera autorisé (à entrer) en Israël seulement lorsque ses affaires (avec la justice) seront réglées", a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon....



Le gouvernement péruvien avait dit vendredi détenir des informations selon lesquelles l'ancien chef d'Etat, dont l'épouse est israélienne, pourrait tenter de fuir en Israël. Il avait dans un premier temps privilégié l'hypothèse de Paris, en France.
Les autorités des deux pays ont été alertées, selon le communiqué.
M. Toledo, chantre de la lutte anticorruption, est soupçonné d'avoir touché 20 millions de dollars de dessous-de-table du géant du BTP brésilien Odebrecht afin de remporter l'appel d'offres pour la construction d'un axe routier majeur reliant le Pérou au Brésil.
L'ex-président a rejeté ces accusations, dénonçant un acharnement politique.
Jeudi, le juge Richard Concepcion, chargé de l'affaire, a émis un mandat d'arrêt international, ordonnant la "localisation immédiate" de l'ancien mandataire (2001-2006), "son arrestation et sa détention provisoire" pour 18 mois.
Les autorités péruviennes ont offert une récompense de 30.000 dollars pour toute information sur sa localisation.

Les Etats-Unis demandent plus d'informations au Pérou pour arrêter Toledo

Les Etats-Unis ont demandé au Pérou de fournir plus de documents pour soutenir sa demande d'extradition de l'ex-président Alejandro Toledo accusé dans son pays de corruption, a déclaré dimanche à l'AFP le ministre de l'Intérieur péruvien Carlos Basombrío.
"Les aurorités des Etats-Unis ont demandé au parquet le fondement sur lequel un juge des Etats-Unis devrait émettre un mandat d'arrêt à l'encontre de l'ex-président", a déclaré Carlos Basombrío.
"Cette demande de capture est en +stand by+, dans l'attente d'un complément d'informations", a-t-il ajouté, précisant que les documents demandés devraient être prêts lundi.
La justice péruvienne a émis un mandat d'arrêt international à l'encontre de M. Toledo, accusé d'avoir reçu 20 millions de dollars de l'entreprise brésilienne Odebrecht contre la construction d'une route.
Les autorités ont offert 30.000 dollars à quiconque fournirait des informations permettant son arrestation.
Lima pense que l'ex-président de 70 ans, professeur d'économie à l'université de Stanford, se trouve dans la ville voisine de San Francisco (Californie). M. Basombrio a confirmé que le gouvernement soupçonnait l'ex-président de vouloir fuir en Israël, son épouse Eliane Karp disposant de la nationalité israélienne.
"Nous savons, de très bonne source, qu'il tente de fuir en Israël et nous avons alerté Israël. Nous connaissons même le vol qu'il comptait prendre pour s'y rendre", a dit le ministre à la radio RPP.
Mais Israël a annoncé dimanche qu'il n'autoriserait pas l'entrée sur son territoire d'Alejandro Toledo.
"M. Toledo sera autorisé (à entrer) en Israël seulement lorsque ses affaires seront réglées", a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon.
La société Odebrecht, au coeur du vaste scandale de corruption qui ébranle le Brésil, a affirmé avoir corrompu des responsables de plusieurs pays d'Amérique latine, dont le Pérou où elle dit avoir versé 29 millions de dollars entre 2005-2014, sous Alejandro Toledo (2001-2006), Alan García (2006-2011) et Ollanta Humala (2011-2016).
PS : Hier, koide9enisael vous a informé que selon des journalistes, Toledo était sur la liste des passagers devant embarquer ce dimanche matin pour le vol reliant San Francisco à l' aéroport Ben Gourion !
Les médias péruviens ont signalé qu'il est monté à bord du vol.... (article ici)

 

Source La Libre
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire