Chargement...

jeudi 2 février 2017

Israël a demandé à la Biélorussie de ne pas extrader Alexander Lapshin en Azerbaïdjan

 
 
Le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian, a condamné hier la décision “honteuse“ des autorités biélorusses d’arrêter et de remettre à l’Azerbaïdjan un blogueur israélien qui s’est rendu au Haut-Karabakh dans le passé.....



Alexander Lapshin, qui détient également des passeports russe et ukrainien, s’est rendu au Karabagh en 2011 et 2012. Il a par la suite écrit des compte-rendus détaillés de ses voyages sur son blog en langue russe. Les autorités azerbaïdjanaises prétendent que Lapshin est entré illégalement dans les « territoires occupés de l’Azerbaïdjan » et a exhorté ses lecteurs à violer l’intégrité territoriale du pays.
Lapshin, 40 ans, a été arrêté en Biélorussie le 14 décembre. Un tribunal de Minsk a confirmé la semaine dernière la décision des procureurs biélorusses de permettre son extradition vers l’Azerbaïdjan.
“Je ne sais pas qui peut gagner quoique ce soit avec l’affaire Lapshin“, a déclaré Nalbandian lors d’une conférence de presse. “Mais je suis sûr que cela ne grandira la réputation de personne. C’est tout le contraire.
Il a continué : “C’est une honte. Dans certains cas, cette honte devient une caractéristique de l’identité de certaines personnes.“
Israël a demandé à la Biélorussie de ne pas remettre Lapshin à Bakou peu de temps après son arrestation.
Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguéi Lavrov, s’est également inquiété de son sort en janvier. Et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), un chien de garde basé à New York, a exigé la libération “inconditionnelle“ du blogueur dans une déclaration du 13 janvier.
Jusqu’à présent, le gouvernement arménien a pris soin de ne pas critiquer publiquement les autorités biélorusses.
Le médiateur arménien des droits de l’homme, Arman Tatoyan, les a fermement condamnées lors d’une rencontre avec un haut responsable du Conseil de l’Europe à Strasbourg la semaine dernière. Tatoyan a qualifié l’arrestation de Lapshin de « tentative de mettre un précédent inadmissible ».
« Je ne pense pas que cela deviendra un précédent ou que cela effraiera qui que ce soit », a insisté Nalbandian. “Les gens sont allés au Karabakh et continueront à y aller.“
Le gouvernement azerbaïdjanais a officiellement interdit à plus de 600 étrangers non arméniens de visiter l’Azerbaïdjan en raison de leurs voyages publicisés au Karabakh. La liste noire comprend 180 journalistes.
L’Arménie et le Biélorussie sont tous deux membres de l’Union économique eurasienne et de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC). Mais surtout, le président autoritaire de la Biélorussie, Aleksandr Lukashenko, maintient un rapport chaleureux avec son homologue azéri, Ilham Aliev.
Lapshin a été arrêté environ deux semaines après la visite officielle de Loukachenko à Bakou au cours de laquelle il a reçu le plus haut prix de l’Etat azerbaïdjanais.

Source Armenie News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire