Chargement...

jeudi 2 février 2017

Découvrez Noga Erez, La révélation Électro-Pop Israélienne !

 
 
 
Noga Erez vient de Tel-Aviv et pourrait bien être la nouvelle grande révélation electro-pop israélienne. Beat puissants, voix électrifiée, le single « Pity » annonce un très bon premier album......Détails et vidéos......




Dans Rocknfool, on ne te parle que très rarement de pure électro. Mais quand cette musique est de qualité, on se doit de t’en parler. C’est le cas aujourd’hui avec l’israélienne Noga Erez, qu’on n’a pas vu arriver sur la scène électro-pop, il faut le dire.




Si le projet musical porte le nom de la chanteuse-productrice-compositrice, Noga Erez est un vrai duo musical entre Noga et Ori Rousso, producteur, compositeur, lui aussi. Après quelques teasings l’été dernier, Noga a publié, en novembre dernier, un premier single « Dance While You Shoot« . Et derrière une musique dansante, le titre est très politique.


À l’écoute, on pense aux meilleurs singles de M.I.A, qui sait aussi jouer dans la cour musicale et politique simultanément. Ainsi, au sujet de son premier single, Noga Erez disait :
Vous ne pouvez pas vivre sans un gouvernement qui assure vos besoins de base, mais en même temps prend votre argent, vous maintient dans l’ignorance concernant les questions réelles et importantes qui affectent votre vie directement, tout en vous noyant dans les médias manipulateurs, l’ignorance et la bureaucratie .
Hier, son deuxième single, « Pity », issu de son prochain et premier album Off The Radar, a été diffusé sur le Web. Un titre tout aussi électro, tout aussi puissant et tout aussi politique.




« Pity » a été inspirée par une affaire judiciaire concernant un viol collectif filmé sur des téléphones et partagé sur le web. Nous l’avons prise sous l’angle du quotidien d’une femme dans un monde masculin, la nécessité d’utiliser les qualités «féminines» pour se déplacer et les frontières qui peuvent être traversées quand que vous essayez de le faire.
Sans oublier le caractère extraordinaire de « Off The Radar », qui aborde les craintes contemporaines d’être anonymes ou oubliés, et notre envie indécente de laisser notre marque en partageant publiquement nos  pensées et nos idées sans la réflexion nécessaire, simplement pour obtenir rapidement  approbation et réactions positives.




Avec « Dance While You Shoot » et « Pity », Noga Erez fait aussi penser au duo franco-libanais Y.A.S (composé de Mirwais et Yasmine Hamdan). Ce côté « duo électro-pop » et « oriental » donnant envie de danser, mais faisant aussi réfléchir. Il faudra vraiment suivre ce duo israélien en 2017 !

Source Tribune Juive
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire