Chargement...

mardi 7 février 2017

Comment des usagers se sont unis pour effacer des croix gammées dans le métro new-yorkais


 
Un sentiment de révolte, de la solidarité et un peu de gel antibactérien : voilà ce qui a permis à des new-yorkais de s'unir pour effacer des croix gammées et des messages haineux et antisémites dans le métro le week-end dernier......



C'est l'histoire d'une affreuse réalité qui redonne malgré tout un peu foi en l'humanité. Ce week-end, Gregory Locke, jeune américain, prend le métro après un dîner à Manhattan.
C'est là qu'il est confronté à l'impensable : dans son wagon, des croix gammées sont dessinées sur les portes et les fenêtres.
"La place des juifs est dans les fours", "Détruisons Israël, Heil Hitler" peut-on lire à côté des svastikas.
Selon le New York Times, une dame assise dans le wagon demande s'il y a un moyen d'effacer ces horribles traces de marqueur. Un homme répond alors que l'alcool permet d'effacer les graffiti.
"Quelqu'un a du gel antibactérien ?" demande-t-il. "Je n'ai jamais vu autant de personnes chercher en même temps dans leurs sacs et dans leurs poches à la recherche de mouchoirs et de gel hydroalcoolique", écrit Gregory Locke dans un long message posté sur Facebook samedi 4 février, accompagné de photos. "En moins de deux minutes, tous les symboles faisant référence au Nazisme étaient partis."

"On transforme la haine en amour"

Gregory Locke poursuit, choqué : "Des symboles du Nazisme. Dans un métro public. A New York City. En 2017." Le jeune homme affirme qu'un passager aurait lancé "Je suppose que c'est l'Amérique de Trump."
Lui, de son côté, écrit dans son message : "Non monsieur, ce n'est pas l'Amérique de Trump. Pas ce soir, ni jamais. Pas tant que les New-Yorkais têtus auront leur mot à dire."
Cet épisode fait malheureusement penser à une histoire similaire, rapporte le New York Times. En effet, une autre swastika avait également été trouvée dans l'un des métros de la ville américaine.
Cette fois-ci, elle n'avait toutefois pas été effacée mais transformée en un carré dans lequel on pouvait lire les  lettres "L.O.V.E." ("Amour"). Sur son compte Twitter, le gouverneur de l'État de New York, Andrew M. Cuomo (Démocrate) a partagé un message d'espoir en publiant la photo de cette croix gammée transformée en message d'amour : "Voilà ce que font les New-Yorkais : on transforme la haine en amour. Et nous ne reculerons pas – pas maintenant, jamais."
Source Femme Actuelle
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire