Chargement...

mercredi 25 janvier 2017

Salon Orient-à-Sion



À la veille du grand salon annuel Orent-à-Sion mis en place conjointement par l’Agence Juive et les programmes Massa, nous avons voulu en savoir un peu plus sur ce salon, qui est devenu un vrai phénomène de société. Entretien avec Daniel Benhaim le directeur général de l’agence Juive depuis 2014....




Tribunejuive.info : Pourquoi avoir créé ce salon annuel 0rient à Sion ?
Daniel Benhaim : Pour donner une direction à sa vie. C’est la 9ème année que ce salon est organisé par le projet Massa et l’Agence juive pour Israël. Il est itinérant puisqu’il démarre à Marseille ensuite Lyon, Anvers en Belgique pour se terminer à Paris.
Je suis d’ailleurs à l’origine de ce salon quand j’étais à l’époque, directeur du département de l’éducation.

On a voulu réunir dans un même lieu les lycées israéliens accueillant des élèves francophones, les programmes MASSA, les universités et collège d’enseignement supérieurs, des yeshivots, les offres de stages et d’expériences professionnelles en Israël, en tout 50 institutions seront présentes.

Tribunejuive.info : A qui s’adresse ce salon ?
Daniel Benhaim : Cette opération est destinée aux jeunes de 16 à 31 ans et  est définie comme le salon du lycéen, de l’étudiant et du jeune professionnel en Israël. Nous attendons en tout près de 6000 visiteurs. Les familles peuvent aussi s’informer pour leurs enfants.
Il est d’ailleurs conseillé de pré inscrire en ligne sur le site de l’agence juive (agencejuive.org), pour éviter les listes d’attente parfois assez longues.




Tribunejuive.info : Ces jeunes ont ils le choix de partir en tant que touristes ou faut il obligatoirement faire son Alyah ?
Daniel Benhaim : Selon les choix des jeunes gens et de leurs familles, certains programmes peuvent être réalisés en tant que touriste pour une durée de 4 à 10 mois et d’autres en tant que olé ‘hadach (nouvel immigrant).
Les jeunes peuvent bénéficier du programme Massa autant de fois qu’ils le veulent mais les étudiants ne bénéficieront d’un soutien financier qu’une seule fois. En effet les programmes Massa bénéficient d’une aide gouvernementale et du Kerry Hayessod, au travers des dons qu’il reçoit sur le plan mondial.

Tribunejuive.info : Voyez vous une évolution du nombre de personnes visitant ce salon ?
Daniel Benhaim: Oui en effet, nous avons constaté ces deux dernières années une augmentation significative de la fréquentation de ce salon. Cela est du peut être au fait de la menace terroriste qui pèse sur la France avec une prise de conscience plus aiguisée, mais aussi grâce à la diversité des exposants, acteurs clés des projets et des programmes proposés, mais aussi face aux motivations des jeunes et des familles, chacun cherchant une réponse à un projet précis.

Tribunejuive.info : Y a t il un profil type de jeunes fréquentant ce salon ?
Daniel Benhaim : Toutes les couches sociales de la population sont concernées, une grande diversité de visiteurs face à la grande diversité et au savoir faire de l’institution.
Lors de ce salon, chacun pourra trouver le programme qui lui convient, les repères dont il a besoin dans la société israélienne, accéder à des formations académiques solides, trouver le stage pour parfaire ses compétences, orienter sa vie professionnelle.

L’agenda de l’opération sera le suivant :
 

*Marseille – Dimanche 29 Janvier 14h00 – 19h00
 Hôtel Golden Tulip 17 Place Louis Bonnefon, 13008 Marseille

 *Lyon – Lundi 30 Janvier 16h30 – 20h00
 Consistoire Israélite de Villeurbanne 4 rue malherbe 69100 Villeurbanne

 *Anvers – Jeudi 2 Février 16h00 – 20h00
 Shomre Hadas – Oostenstraat 2

 *Paris – Dimanche 5 Février 10:00 – 18:00
 Espace Charenton 323 bis, rue de Charenton 75012 Paris

En plus de cela, les matins et après-midi, les représentants se rendront dans plusieurs écoles juives à la rencontre des lycéens.

Propos recueillis par Sylvie Bensaid

Source Tribune Juive
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire