Chargement...

dimanche 8 janvier 2017

Israël, le Chiffre : 98,361 Milliards de dollars de réserves en monnaie étrangère !


 
Record inégalé depuis la création de l’ Etat d’Israël. Les réserves de monnaie d’Israël étaient de 98, 361 Milliards de dollars le 31/12/2016. Les réserves de change sont des avoirs en devises étrangères et en or détenues par une banque centrale....



Elles prennent généralement la forme de bons et obligations du Trésor d’États étrangers, ce qui permet à ces réserves de rapporter un intérêt. Elles sont utilisées par les autorités monétaires pour réguler les taux de change.
Depuis la seconde guerre mondiale, la monnaie de réserve la plus importante est le dollar US.
Au 31 décembre 1995, le dollar US représentait 59,0 % des réserves de change en devises allouées dans le monde. Le mark allemand en représentait 15,8 %, le yen 6,8 %, le franc français 2,4 %, la livre sterling 2,1 % et le franc suisse 0,3 %.
Les 13,6 % restants se répartissaient entre d’autres monnaies.
À la fin du premier trimestre 1999, l’euro représentait 18,1 % des réserves de change allouées dans le monde.
Cette part allait se réduire jusqu’à 17,0 % à la fin du troisième trimestre 2000 puis croître jusqu’à 27,9 % à la fin du troisième trimestre 2009. La part du dollar US, qui s’était accrue jusqu’à 72,7 % des réserves de change allouées dans le monde à la mi-2008, s’est ensuite réduite.
La part du yen se réduisait de 6,8 % fin 1995 à 2,7 % fin du troisième trimestre 2007 avant de se redresser partiellement (3,8 % fin mars 2011), tandis que la part de la livre sterling s’accroissait quelque peu, de 2,1 % à la fin 1995 à 4,1 % fin mars 2011.
Au 31 mars 2011, le dollar US représentait 60,7 % des réserves de change en devises allouées dans le monde contre 61,5 % trois mois plus tôt. L’euro constituait 26,6 % des réserves allouées contre 26,1 % trois mois plus tôt. Fin mars 2011 la part du dollar dans les réserves allouées en devises des États était au plus bas depuis fin 1996.
Toutefois ces chiffres sont à relativiser très fortement dans la mesure où la Chine refuse de divulguer la répartition de ses réserves de change, et dans la mesure où la part des réserves non allouées s’est fortement accrue depuis 2001 pour représenter fin 2010 plus de 45 % des réserves totales dans le monde. Les réserves non allouées, par définition, sont valorisées par une banque centrale en dollar US quelles que soient leurs devises réelles d’origine.

Source Israel Valley
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire