Chargement...

lundi 9 janvier 2017

Hamza Ben Laden, à la tête d'Al-Qaida, veut " rayer Israël de la carte pour libérer la mosquée Al-Aqsa "....

 
 
Tel père tel fils. Les Etats-Unis ont placé jeudi Hamza Ben Laden sur leur liste noire des terroristes internationaux. En août 2015, Ayman al-Zawahiri avait déclaré que le "fils du lion" (comprendre le fils d'Oussama Ben Laden) avait rejoint le mouvement terroriste.....Détails.....




Quelques instants plus tard, Hamza s'était alors lancé dans un discours glorifiant les membres d'al-Qaida (et autres affiliés...) en Syrie (al nosra....), au Yémen et en Afrique (Boko Aram...) et autres ( dans le Sinai, dans la Bande de Gaza etc ).
Celui-ci avait alors déclaré : "L’islam subit les assauts des croisés. Cet Oiseau malfaisant, dont la tête est l’Amérique, les ailes Israël et l’OTAN, et le corps les dirigeants musulmans apostats liés à l’Occident, est l’objectif d’Al-Qaida. Nous devons détruire la tête, ensuite, Israël pourra être rayé de la carte et nous pourrons alors libérer la mosquée Al-Aqsa ".
Depuis, l'enfant "prodige" a refait parler de lui et notamment en 2016, lorsqu'il a publié une vidéo destinée aux puissances occidentales : " Nous sommes tous Oussama ".
Dans cette vidéo, Hamza continue de menacer les pays occidentaux " en réponse l'oppression des peuples de Palestine, d’Afghanistan, de Syrie, d’Irak, du Yémen, de Somalie et du reste des terres musulmanes ".
Oussama ben Laden a eu une vingtaine d’enfants dont onze fils. Mais Hamza, son cadet, est rapidement sorti du lot. Particulièrement photogénique, il est apparu très jeune dans des films de propaganda du mouvement terroriste.
Contrairement à ses frères, le jeune homme n’a jamais renié l'"œuvre paternelle".
Au contraire, le plus jeune fils d’Oussama ben Laden (qui doit maintenant avoir 25 ans) constitue une aubaine pour Al-Qaida, qui compte désormais sur lui pour redynamiser son image et refaire son retard médiatique sur l’Etat islamique.
Le moment est bien choisi.
L’Etat islamique multipliant les revers depuis quelques mois, Al-Qaida a une occasion unique de reprendre l’ascendant sur la scène djihadiste international en misant sur une valeur sûre chez les Islamistes : la libération de "la Palestine".
La mesure prise jeudi contre le fils d’Oussama a pour objectif de lui fermer le système financier américain en gelant ses biens éventuels aux Etats-Unis et en interdisant toute transaction avec lui.
L'effet indésirable de cette mesure est que cela va lui donner encore plus de notoriété aux yeux de ses partisans, il devient de fait le nouveau visage d’Al-Qaida.

Source Koide9enisrael (et Le temps et TV5 monde)
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire