Chargement...

mercredi 25 janvier 2017

Base militaire américaine en Syrie: «Un pas vers la guerre»


 
Les Etats-Unis créent une base militaire dans le nord-est de la Syrie, un millier de soldats y étant déjà déployés. Sputnik présente les témoignages de Syriens qui expliquent les vraies raisons de l’implantation du contingent américain dans la region......



Les Etats-Unis créent une base militaire américaine près de la ville d'Al-Hasaka, dans le nord la Syrie, à 70 kilomètres de la frontière avec la Turquie et à 50 kilomètres de la frontière avec l'Irak, informe le site d'actualité BasNews, proche du chef du Kurdistan irakien Mesud Barzani.
Selon le média citant une source au sein des Forces démocratiques syriennes, les Etats-Unis ont déployé 800 soldats sur la base. Le but serait de fournir une aide américaine aux Forces démocratiques syriennes participant à l'opération visant à libérer Raqqa et de Deir ez-Zor.
Une source au sein des Forces démocratiques syriennes qui a préféré garder l'anonymat a confirmé à Sputnik que les Etats-Unis créaient une vaste base militaire dans le village de Til Beder, situé à 35 kilomètres de la ville d'Al-Hasaka.
Ilhan Ehmed, président du Conseil des Forces démocratiques syriennes, a récemment réalisé une visite aux Etats-Unis. C'est suite à ce voyage Washington a commencé à travailler sur la création d'une base militaire dans la région de Til Beder.
Des militaires US sont arrivés dans le village et les travaux de construction de la base se poursuivent actuellement. Til Beder a auparavant abrité les troupes kurdes d'autodéfense de Rojava.
La base en question sera la plus grande base militaire américaine de Syrie, selon l'interlocuteur de Sputnik.
« Environ un millier de soldats américains y seront déployés tandis que la base peut accueillir jusqu'à 5 000 militaires. En outre, la base prévoit de pouvoir accueillir des avions. La base doit être utilisée lors des opérations dans la région de Raqqa et de Deir ez-Zor », a-t-il souligné.
Le représentant des Forces démocratiques syriennes pour les affaires étrangères Abdulaziz Yunus a lui aussi annoncé à Sputnik que les militaires américains étaient actuellement dans la région de Til Beder.
« Comme on le sait, les militaires américains sont présents dans de nombreuses régions de Rojava (zone habitée par des Kurdes syriens, ndlr). Ils sont actuellement déployés dans la localité de Til Beder », a raconté M. Yunus.
La situation est inquiétante, car les Kurdes du Parti de l'union démocratique (considéré comme la base des Forces démocratiques syriennes) ont déclaré qu'ils comptaient ignorer les décisions prises lors des négociations actuellement en cours à Astana.
Cette situation peut s'avérer lourde de « surprises », estime Oya Akgönenç Muğisuddin, ex-députée du parlement turc, docteure en sciences politiques et chef du département des relations internationales de l'Université Ufuk d'Ankara.
« Les informations sur la création d'une base militaire américaine dans la région contrôlée par les forces kurdes des Unités de protection du peuple suscitent une certaine inquiétude. Compte tenu des déclarations des Kurdes syriens appelant à ignorer les décisions prises dans le cadre des négociations d'Astana, les messages de ce genre sont encore plus dangereux », prévient Oya Akgönenç Muğisuddin.
Elle souligne notamment que les Etats-Unis ont armé les Kurdes syriens, ce qui semblait les désigner en tant qu'alliés dans le conflit. Cette mesure vise plusieurs objectifs.
« Premièrement, cela permettra aux Américains de mener leur propre guerre indirecte en Syrie et en Irak à l'aide des Kurdes syriens. Deuxièmement, cela sert à assurer la sécurité d'Israël parce qu'à leur avis, la sécurité d'Israël ne peut être assurée que par la création d'une région kurde unifiée.
Cela permettra à Israël d'utiliser, d'une part, les régions kurdes comme une zone tampon contre d'éventuelles attaques de l'Iran, et d'autre part, d'avoir toujours à portée de main une carte kurde pouvant être jouée en cas de menace d'attaque de la part des Arabes », a-t-elle ajouté.
Oya Akgönenç Muğisuddin est persuadée que les USA devraient avoir une ligne politique plus équilibrée au Moyen-Orient car il est « impossible de protéger toujours Israël et de créer le Kurdistan parce que tel est le désir de Tel Aviv ». Cela pourrait aboutir à une reconfiguration de la région du Moyen-Orient.
« Les pays se trouvant dans ou près de la région empêchent de réaliser une telle aventure.
Voilà pourquoi, à mon avis, en créant une base militaire en Syrie, les Américains n'avancent pas vers la paix mais font un pas vers la guerre », a-t-elle conclu.
Source Sputnik News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire