Chargement...

dimanche 4 décembre 2016

Sara Netanyahou porte plainte suite aux "fausses fuites" de son interrogatoire




Les avocats représentant de Sara Netanyahou ont déposé samedi une plainte auprès du procureur général et des services d'inspection de la police, concernant les transcriptions de l'enquête sur l'épouse du Premier ministre israélien qui ont été diffusées vendredi sur la chaîne Arutz 2....







Les avocats Yossi Cohen et Amit Hadad ont contacté le procureur général Avichai Mendelblit immédiatement après la fin du Shabbat. "Avant même son arrivée à l'interrogatoire, lorsque l'épouse du Premier ministre était en chemin vers Lod depuis Jérusalem, l'information a été divulguée sur le site de la chaîne Aroutz 10, Nana, puis sur le site d'informations de Ynet", ont-ils écrit au procureur.
Les défenseurs de Sara Netanyahou ont déclaré que des photographes et des équipages de télévision l'attendaient lorsqu'elle est arrivée au quartier général de l'unité anti-fraude de la police à Lod. Peu de temps après, la "fausse chasse aux sorcières, chronométrée et orchestrée autour de l'enquête, a commencé dans les médias", ont-ils ajouté.
La police a interrogé Sara Netanyahou jeudi pendant 11 heures sur des soupçons d'utilisation abusive de fonds publics au profit des résidences du Premier ministre à Jérusalem et à Césarée.
Ses avocats ont ajouté que les transcriptions divulguées étaient fausses et présentaient une version frauduleuse, trompeuse et déformée de l'enquête, ajoutant qu'ils mettaient "des mots dans sa bouche qu'elle n'a pas dit".
"Outre l'aspect criminel de cette fuite, il est également impossible d'ignorer les mauvais traitements et les tendances inhérentes à cette action contre la femme du Premier ministre", ont-ils écrit.
"Quiconque a commis l'acte grave de divulguer les transcriptions savait à l'avance que la fuite était fausse, délirante, ferait les gros titres et causerait immédiatement du tort à Sara Netanyahou sans qu'elle puisse se défendre", ont ajouté Cohen et Hadad.
Plus de six mois se sont écoulés depuis que la police a recommandé le lancement de poursuites judiciaires contre Sara Netanyahou. Son dossier a depuis été transféré au bureau du procureur de l'État du district de Jérusalem en avril, lequel l'a ensuite transmis de nouveau à la police afin de compléter les investigations.
Les enquêteurs de l'unité anti-fraude Lahav 443 ont mis à jour une base probatoire pour poursuivre Sara Netanyahu dans trois affaires distinctes
Dans un cas, l'épouse du Premier ministre est soupçonnée d'avoir commandé des repas et d'avoir engagé des cuisiniers pour des événements familiaux, payés par la résidence du Premier ministre à Jérusalem.
La police soupçonne également que des dépenses qui ont profité à la famille Netanyahou ont été financées par des fonds publics.
Dans un autre cas, la police a recommandé de poursuivre Sara Netanyahou pour le paiement des dépenses d'un aide à domicile vivant pour son père, sur le compte du budget de la résidence du Premier ministre.
Le troisième cas concerne le travail effectué par l'électricien Avi Fahima, un membre du Likoud qui est proche du Premier ministre depuis des années. La police soupçonne Sara Netanyahou d'avoir demandé à Fahima de travailler dans sa maison de Césarée pendant un week-end, contrairement aux usages. En travaillant le week-end, Fahima a augmenté ses honoraires, comme le veut la loi.


Source I24News


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire