Chargement...

jeudi 1 décembre 2016

Les Druzes en Israël, combiner identité et modernisation




Une étude sur l’identité Druze a été conduite en Israël au printemps 2015, visant à combiner dynamiquement cette identité aux changements du monde. Face, en particulier, aux mutations en cours, Zeidan Atashi, un des responsables de la communauté Druze israélienne, a initialisé cette étude, pensant que cette minorité Druze avait un intérêt vital à formaliser la compréhension de son identité afin de mieux la protéger....





Loin de toute simplification démagogique politicienne, l’étude, à vocation non seulement descriptive mais opérationnelle, s’est appuyée sur les interviews d’un échantillon diversifié de personnalités internes et externes à la population Druze, et sur un examen documentaire élargi.
Un double constat s’est imposé en synthèse à partir de l’analyse de l’ensemble des informations recueillies.


Druze, une société du respect dans la mondialisation


Le premier constat porte sur l’ADN, la définition de la notion centrale fédérant toutes les spécificités de nature des Druzes : RESPECT
Ce concept d’identité recouvre en effet les règles et principes que sa religion particulière diffuse dans la communauté Druze.

Il prend une signification pratique dans le comportement et le style de vie de Druze.
Il exprime l’idée fondamentale pour les Druze que l’âme représente et défend leur identité à travers les temps.

Il s’applique aux individus, à la famille, en liaison avec la religion, les principes, l’éthique, la tradition, la terre.
Il constitue le lien central avec la nation, le peuple et l’Etat israéliens, le gouvernement, les autorités, l’armée.
Il s’applique aussi à la fraternité qui les relie aux Druzes du Liban, de Syrie, de Jordanie.
Il explique comment la communauté fédère les individus en son sein.
Le concept de ‘’Respect’’ s’appuie et se déploie en même temps sur trois catégories de notions :

L’existence de ‘’Principes’’, le devoir de ‘’transmission’’, le sens de la ‘’Loyauté’’.


Druze, une identité sous menace d’un tsunami


Le second constat porte sur la nature radicalement nouvelle du changement auquel les Druze sont confrontés.
Historiquement, la faculté des Druze à absorber toutes les évolutions et confrontations au cours de leur dix siècles d’existence, leur a permis de préserver leur intégrité en dépit des conflits locaux, face aux différentes majorités nationales.
Mais l’étude a rendu clair que maintenant, les Druzes sont face à un phénomène totalement nouveau, qui a toute les chances de rendre leur système historique de préservation inopérant.

La modernisation, la technologie, la science, l’économie, la globalisation, les mutations sociales et culturelles, la médiatisation, tous conjugués, représentent un véritable tsunami.
L’adaptation de son identité à cette révolution radicale constitue une absolue nécessité pour la communauté Druze, au risque de sa disparition réelle.


Régénérer des composantes identitaires affaiblies


Face à ce défi d’un autre type, il s’agit donc de combiner maintien de l’intégrité identitaire et maîtrise de la révolution moderniste. Ce défi concerne de prime abord la jeune génération, la première à devoir s’intégrer dans la vague géante de la technologie, de la mondialisation.
En même temps que, sous peine de voir disparaître ses racines, elle doit nourrir cette intégration à partir du système identitaire Druze, le piloter selon l’idée centrale du ‘’Respect’’, des notions de transmission, principes, loyauté. Une obligation qui doit conduire à une communauté d’effort avec les générations plus anciennes, garantes du maintien identitaire. Prenant appui en particulier sur la force montante dans la communauté Druze comme dans les autres, celle des femmes.
Israël, lui aussi menacé par les forces de changement de la société, peut ainsi trouver dans la connaissance du système d’identité Druze, et dans sa gestion de la modernité,comment revitaliser des composantes de sa propre génétique, le respect en premier lieu, le suivi de principes, la volonté de transmission et la solidarité.


Par Claude Meillet


Source Israel Valley


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire