Chargement...

dimanche 4 décembre 2016

L'Eglise protestante unie demande pardon à la communauté juive pour l'antisémitisme de Martin Luther





Jeudi soir, il y avait du beau monde à la Grande Synagogue de Bruxelles à l'occasion du colloque annuel du groupe ‘Juifs et Chrétiens – Engageons-nous’.  En effet, autour du président du Consistoire central israélite, Philippe Markiewicz se sont retrouvés le cardinal Jozef De Kesel, le Grand rabbin Albert Guigui et le président du Synode des Protestants de Belgique, Steven H. Fuite....





 
Pour la sixième fois ‘Juifs et Chrétiens, engageons-nous’ a abordé un aspect théologique du dialogue judéo-chrétien.
Au commencement il y eut un groupe réunissant entre autres le Père Thaddée Barnas de Chevetogne, Sœur Michèle Debrouwer de la Congrégation de Notre-Dame de Sion, Nadine Iarchy du Conseil des Femmes Juives de Belgique, Désiré Demeulenaere des ‘Chemins de rencontre en Juifs et Chrétiens’, ainsi que les professeurs de religion catholique, Marc Henri Belleflame et de religion juive, Gaëlle Szyffer.
Jeudi les participants ont abordé un certain nombre de déclarations récentes dans le cadre du dialogue judéo-chrétien : un texte de penseurs juifs de France, une déclaration sur le christianisme d’un groupe de rabbins orthodoxes et la réflexion théologique de la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme du Vatican à l’occasion du cinquantième anniversaire de Nostra Aetate. Mais le texte le plus attendu fut une lettre dans laquelle les protestants de Belgique se sont excusés pour l'antisémitisme de Martin Luther.


Une Réforme qui essaima vite chez nous


S'adressant directement à son alter-ego Philippe Markiewicz, le président du Consistoire central israélite, le Pasteur Steven H.Fuite, président de l'Eglise protestante unie de Belgique a rappelé que l'an prochain, tous les protestants allaient commémorer la Réforme du XVIe siècle dont le point de départ se situa en 1517, l’année où le moine augustin Martin Luther a affiché ses thèses sur la porte de l'église de Wittenberg.
"Nos contrées ont également joué un rôle important dans le réformisme qui a suivi et qui est entré dans l’histoire sous le nom de la Réforme" a expliqué Steven H.Fuite "En effet, les nouvelles idées se sont rapidement propagées dans la ville portuaire d’Anvers.
Ce n’est pas un hasard si les premiers martyrs de la Réforme étaient des moines augustins anversois. Le mouvement de Luther amorça également le début de la Réforme sur le territoire qu’on appellera plus tard la Belgique.Toutes les Églises protestantes traditionnelles, telles l’Église Évangélique en Allemagne, l’Église Protestante des Pays-Bas et l’Église Protestante Unie de Belgique, sont historiquement liées à Luther.
Le retour de la Réforme aux textes originaux du Tanakh et de l’Évangile nous a beaucoup apporté, notamment de nouveaux contacts entre les églises et les synagogues.
Cependant, en tant qu’Église Protestante Unie de Belgique, nous ne pouvons et ne voulons pas commémorer le début de la Réforme sans nous souvenir d’une très regrettable partie de son histoire. Nous faisons allusion à certaines déclarations de Luther sur les Juifs, consignées notamment dans son pamphlet Von den Juden und ihren Lügen (« Les Juifs et leurs mensonges »).
Et de préciser que "bien que le débat scientifique se penche sur le lien de causalité possible entre les déclarations de Luther et les formes ultérieures d’antisémitisme dans les milieux protestants, nous souhaitons nous distancier clairement des paroles de Luther et nous voulons vous l’exprimer distinctement ainsi qu’à nos semblables".
Steven H.Fuite a encore rappelé que protestants et juifs se retrouvaient aussi très régulièrement dans toutes sortes de concertations où ils sont tous les deux des représentants d'un culte minoritaire. "L’esprit ouvert, nous nous y engageons corps et âme à lutter contre la discrimination, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie".
Comme avec les tenants d'autres cultes du reste. Il est vrai que l'œcuménisme et le dialogue interreligieux sont un bel atout du vivre ensemble en Belgique…


Source La Libre


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire