Chargement...

mercredi 7 décembre 2016

L’ancienne bonne d’Hitler confie son témoignage





L’ancienne bonne d’Hitler, Elisabeth Kalhammer (photo ci-dessus), 92 ans, qui vit à Salzburg en Autriche, a caché pendant près de 70 ans son passé au service du Führer sanguinaire. On peut le comprendre. Mais en 2014, elle a brisé ce silence, accordant une première interview...



 
Deux ans plus tard, c’est à un média israélien qu’elle a accepté de confier son histoire.
Elle a indiqué qu’elle n’avait pas osé, pendant longtemps, raconter qu’elle avait été au service d’Hitler, craignant les ‘complications’.
Cette ancienne femme de ménage semble assumer son passé. Il faut dire qu’elle est l’un des derniers témoins de cette terrible époque. Elle a travaillé pendant deux ans chez le dictateur nazi dans sa résidence d'été du Berghof dans les Alpes bavaroises.
Elle a gardé un document : une carte de Noël de 1944 avec la signature d'Hitler. Mais elle a aussi une Menora, qu’elle a acheté lors d’un voyage en Israël.
En 1945, après la défaite de l’Allemagne, Élisabeth s'est enfuie du Berghof. Ce n’est que lorsqu’elle est rentrée chez elle qu’elle aurait découvert les horreurs commises par les Nazis.
Elle a indiqué qu’à ce moment-là, le camp de Mauthausen, qui se trouvait à proximité de son domicile, a été libéré.
« Des rescapés sont arrivés, portant encore leur uniforme, a-t-elle précisé, Ils étaient affamés. Ma mère a alors donné à un jeune déporté du lait chaud de chèvre et un morceau de pain noir. C’est tout ce qu’il pouvait avaler. Mon D., il était dans un tel état ! Mais nous ne savions rien ».
Elisabeth s’est rendue ensuite avec la journaliste qui parle allemand au Berghof, reprenant la route qu’empruntait régulièrement le dictateur. Et devant la plaque placée à l’entrée du site rappelant qu’Hitler avait entrainé la catastrophe de la Deuxième Guerre mondiale et la Shoah qui a coûté la vie à des millions de personnes, Elisabeth s’est arrêtée puis a dit : « C’est triste. Il était fou. Comment a-t-on pu lui permettre de faire une chose pareille ! ».
Un témoignage troublant et parfois révoltant lorsqu’on sait qu’elle a tout de même été l’employée d’un des plus grands tyrans meurtriers de notre époque !


Claire Dana-Picard


Source Chiourim


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire