Chargement...

jeudi 1 décembre 2016

Erdogan appelle les musulmans à "protéger Jérusalem"




Le président islamiste turc Recep Tayyip Erdogan a appelé mardi tous les musulmans à "défendre la cause palestinienne et protéger Jérusalem." S'exprimant à Istanbul lors d'un symposium parlementaire sur Jérusalem, Erdogan a déclaré : "il est du devoir commun de tous les musulmans d'embrasser la cause palestinienne et de protéger Jérusalem," ajoutant que la sauvegarde de la mosquée al-Aqsa ne devrait pas être laissée aux enfants armés de pierres.....



L'ami d'Obama a accusé Israël de "politiques de répression et de discrimination à l'encontre de nos frères palestiniens" et a condamné la "loi israélienne muezzin", qui interdit aux maisons de culte d'utiliser des haut-parleurs, en particulier pour les mosquées.
Erdogan a critiqué le projet de loi comme "irrationnel" et "inconscient", réitérant les critiques exprimées sur la loi la semaine dernière par le vice-premier ministre turc.
Il a également souligné la nécessité d'une "solution à deux états" pour résoudre le conflit entre Israël et l'autorité palestinienne.
"La seule voie pour la paix permanente du Moyen Orient est un état palestinien libre et indépendant avec une capitale à Jérusalem Est," a déclaré Erdogan.
"Il n'est pas possible d'assurer la paix dans la région sans avoir bandé cette blessure au Moyen Orient," a-t-il ajouté.
Israël et la Turquie ont récemment rétabli des liens qui avaient été rompus en 2010 après l'incident du Mavi Marmara.
Malgré le fait que la Turquie ait nommé un ambassadeur en Israël, et qu'Israël a fait de même il y a quelques semaines, Erdogan a relancé ses attaques verbales contre Israël. En fait, il a repris ses attaques une fois les relations diplomatiques entre les deux pays rétablies.
On doit comprendre que les attaques d'Erdogan contre Israël sont sa manière de tenter de redorer son blason auprès des populations de la région, qui commencent à soupçonner que le président islamiste pourrait être l'instigateur du soi-disant coup d'état manqué d'il y a quelques mois, qui a été le déclenchement (préparé ?) d'une répression sans précédent contre les militaires et les intellectuels turcs, emprisonnés par dizaines de milliers depuis.
Erdogan a également lancé son armée dans le conflit syrien, soi-disant pour combattre son allié, l'Etat Islamique (ISIS), mais en pratique pour tenter d'empêcher les kurdes d'unir un territoire continu en vue d'essayer de créer un état.
L'armée turque subit revers sur revers en Syrie, et une fois de plus, viser l'état juif pourrait être la manière d'Erdogan de détourner l'attention.


Source Juif.Org


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire