Chargement...

lundi 5 décembre 2016

Ary dans tous ses états






Le comique Ary Abittan commençait samedi à Courbevoie une tournée de six mois à travers la France. Nous y étions....




« My Story, c'est comme une séance de psy sauf que c'est vous qui payez ! » Et c'est parti pour une heure quinze de show.
Après deux ans d'absence, Ary Abittan, le gendre juif du film « Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? », revient à ses premiers amours : les planches. C'est à Courbevoie (Hauts-de-Seine), devant une salle pleine à craquer, que le comique a présenté son nouveau one-man-show, « My Story ».
Son enfance, son mariage, son divorce, son célibat, ses vacances ou encore ses enfants, tous ces moments de sa vie qui nous concernent tous. Emu, un soupçon tendu mais « tellement heureux », Ary Abittan arrive sur scène tout de noir vêtu. 
Il commence son show en se dandinant sur « Can't Stop the Feeling » de Justin Timberlake et annonce le thème de la soirée : la famille. La sienne surtout. Sa mère, tunisienne et séfarade, est omniprésente dans le show.
Grâce notamment à la blague récurrente d'une « chanson orientale des années 1940 ans écrite par le Michel Sardou local », dont il reprend la rengaine comme un jingle, d'une voix d'enfant.
A chaque fois, la salle explose de rire. Acerbe et tendre à la fois, il se rappelle la honte ressentie gamin, quand sa mère lui apportait un verre de lait derrière la grille de l'école, « les tennis 7 bandes achetées sur le marché de Sarcelles alors qu'il rêvait des Adidas » ou le fameux youyou qu'elle ne put s'empêcher de lancer à la mairie... le jour du divorce de son fils.
 
Réunion de famille
 
Dans la famille d'Ary, il y a aussi son père, marocain, sa soeur, ses 33 tantes, ses 37 oncles, ses 23 cousines, « les 2 on-ne-sait-pas-qui-c'est toujours là au baptême et à la bar-mitsva... » Tout le monde s'y retrouve.
Comme Madeleine, 77 ans, jolie vieille dame BCBG : « C'est tellement vrai, quelles que soient nos origines, on a tous des secrets de famille... Et en rire, ça fait du bien. »
Paul, jeune quadra qui suit Ary Abittan depuis des années, a lui été très agréablement surpris. « Il est bien meilleur que dans son premier show, plus mûr aussi. J'ai ri tout le spectacle. Il est excellent sur sa famille mais aussi sur le couple. »
« J'ai adoré la scène du petit déjeuner avec sa toute nouvelle chérie. Quand il lui propose un thé ou un café, et qu'elle répond t'as pas des Chocapic ? c'est génial. Pour moi, il a réussi sa première ! »
 
« My Story », de et avec Ary Abittan, en tournée jusqu'au 21 mai, dont la Cigale à Paris du 28 février au 4 mars.


Source Le Parisien


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire