Chargement...

mercredi 23 novembre 2016

Un poème autographe d'Anne Frank sous le marteau






Le 28 mars 1942, peu de temps avant de se cacher avec sa famille, l'adolescente juive rédigea un poème dédié à «Cri-Cri», la sœur aînée de sa meilleure amie. Le manuscrit est mis en vente ce mercredi 22 novembre à Haarlem, aux Pays-Bas, à partir de 30.000 euros....




Il s'agit «d'une pièce unique et extrêmement rare». Un poème rédigé de la main d'Anne Frank est proposé aux enchères ce mercredi 22 novembre à Haarlem, dans le centre des Pays-Bas, a indiqué la maison de vente néerlandaise Bubb Kuyper.
La valeur de ce texte rédigé dans un album de souvenirs scolaires de «Cricri» (Christiane) van Maarsen, la sœur aînée de sa meilleure amie Jacqueline, serait estimée entre 30.000 et 50.000 euros. Mais l'enchère pourrait bien s'envoler.
Ce texte est daté du 28 mars 1942, quelques mois avant qu'Anne Frank et sa famille ne se cachent dans l'appartement secret de l'entreprise familiale pour échapper aux Nazis. Ils y resteront terrés durant deux ans, de juin 1942 à août 1944, avant d'être dénoncés et déportés.


Un livre de contes vendu 62.500 dollars


C'est dans cet appartement que l'adolescente rédigea son célèbre journal, l'un des ouvrages les plus lus au monde qui s'est depuis vendu à plus de 30 millions d'exemplaires et qui a été traduit en 67 langues. Selon le quotidien néerlandais NRC.Next, c'est la quatrième fois seulement qu'un texte manuscrit d'Anne Frank est proposé à la vente.
Une série de lettres de la jeune fille et de sa sœur Margot, à des correspondantes américaines, avait été adjugée en 1988 pour 165.000 dollars. Un livre de contes, portant les signatures d'Anne et de Margot, avait aussi été acquis en mai dernier à New York pour 62.500 dollars, plus du double de son estimation.
Le texte mis aux enchères ce 22 novembre est signé de ces mots: «En souvenir d'Anne Frank». Les quatre premières lignes ont probablement été recopiées d'un périodique de 1938, mais les quatre lignes suivantes n'ont pour l'instant pas été retrouvées dans d'autres sources.
L'adolescente va mourir du typhus début 1945 dans le camp de concentration de Bergen-Belsen, quelques jours après sa sœur.
La Maison Anne Frank d'Amsterdam, qui ne pense pas faire d'offre, estime par l'intermédiaire de son porte-parole qu'il est «tout à fait extraordinaire de découvrir encore, après tant d'années, un manuscrit inconnu».


Source Le Figaro


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire