Chargement...

lundi 28 novembre 2016

Pas de « Vélib » à Jérusalem...






Dans la capitale israélienne aussi, le vélo fait de plus en plus d'adeptes. L'idée de louer des bicyclettes en libre-service comme cela se fait depuis longtemps à Paris et ailleurs semblait donc une évidence pour Jérusalem...





 
L'étude de faisabilité s'était révélée satisfaisante, les services de la mairie avaient commencé à travailler sur un projet de 50 stations de location d'un total de 500 vélos. Le pilote devait d'abord se limiter au centre-ville, pour limiter le problème de relief.
Le dénivelé à Jérusalem est un sérieux obstacle que connaissent bien tous les habitants qui se sont mis au deux-roues. L'emplacement des premières bornes de louage allait donc suivre le tracé des pistes cyclables déjà en service et de la ligne de tramway et laisser pour plus tard la desserte de quartiers plus escarpés, qui exigerait des moyens supplémentaires de ramassage des machines.
On attendait donc pour la fin du printemps le premier appel d'offres pour les sociétés qui se mettraient sur les rangs pour la fourniture des vélos et la construction des stations. Seulement voilà, les conseillers municipaux ultra-orthodoxes ont appuyé sur la pédale de frein.
En cause, le paiement de la location qui doit s'effectuer par carte de crédit. C'est le système le plus simple à mettre en place, mais il fonctionne 7 jours sur 7. Ce qui pose la question du chabbat, que les partis religieux ne veulent pas voir transgresser. La mairie doit donc revoir sa copie. 

Pascale Zonszain


Source Chiourim


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire