Chargement...

lundi 28 novembre 2016

L'ancien ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis propose de " boycotter les produits français "





L'ancien ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis et député à la Knesset (Kukanu), Michael Oren, a encouragé les consommateurs israéliens à ne plus acheter de produits français afin de protester contre l'étiquetage français des produits israéliens en provenance de Judée, de Samarie et du plateau du Golan....Détails.....








Dans un commentaire sur Twitter posté dimanche soir, Oren a écrit : " La France étiquete les produits israéliens de Judée, de Samarie et du Golan. Les Israéliens devraient réfléchir à deux fois avant d'acheter des produits français ".
Alors que la France ne boycotte pas les produits israéliens ni encourage de tels boycotts, jeudi, le gouvernement français a annoncé qu'il demanderait à toutes les entreprises d'étiqueter clairement les produits fabriqués par les entreprises israéliennes qui se situent en Judée, en Samarie et dans le  Golan.
Cette décision est intervenue un an après que l'Union européenne ait rendu une décision non contraignante recommandant aux États membres de désigner toutes les importations en provenance de Judée, de Samarie et des hauteurs du Golan produites par les entreprises israéliennes.
L'Union Européenne a prétendu que sa décision de 2015 était simplement une clarification concernant sa "réglementation de l'information du consommateur", puisqu'elle ne reconnaît pas la Judée, la Samarie, Jérusalem et les hauteurs du Golan comme étant des territoires israéliens.
Pourtant, ces "réglementations de l'information des consommateurs" de l'UE n'ont pas encore été mis en place en ce qui concerne d'autres différends territoriaux dans le monde, où le contrôle ou la souveraineté n'est pas reconnu par l'UE.
Les experts notent depuis longtemps la "double norme officielle" de l'UE, stigmatisant le contrôle d'Israël de sa patrie historique tout en ignorant l'occupation du Sahara Occidental par le Maroc, le contrôle de la Turquie dans le nord de Chypre et un certain nombre d'autres régions disputées à travers le monde (Le Tibet par exemple....).
Dans une lettre adressée au chef des Affaires étrangères de l'UE, Catherine Ashton, en novembre 2013, Eugene Kontorovich, ancien ambassadeur israélien au Canada, avait souligné l'élimination systématique par le gouvernement central européen de l'État juif : " Nous comprenons que l'UE a provisoirement approuvé un accord contentieux avec le Maroc qui prolonge les traités de pêche UE-Maroc sur le territoire du Sahara Occidental occupé par le Maroc.
Il semblerait que cet accord contredit directement ce que l'UE a appelé les obligations du droit international dans ses relations avec Israël et, à ce titre, représente une double norme officielle pratiquée par l'UE.
En fait, l'UE a négocié cet accord avec le Maroc, alors même qu'elle impose à Israël des directives de financement sans précédent et des règles d'origine qui disent le contraire "....

Source Koide9enisrael

Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire