Chargement...

mercredi 30 novembre 2016

L'affaire des sous-marins Allemands cache un scandale sans précédent....Décryptage....






Un journal économique allemand, le Handelsblatt, a rapporté que l'homme d'affaire Israélien Miki Ganor aurait touché 11 millions € ( soit 45 millions de Shekels !) lors de la signature du contrat entre la société allemande ThyssenKrupp et le gouvernement Israélien concernant l'achat de quatre sous-marins devant servir à la protection des reserves de gaz en Méditerrannée ! ....Détails......






La révélation de cette affaire a soulevé de nombreuses questions concernant un conflit d'intérêts en raison de la participation aux tractations de l'avocat David Shimron, qui représentait à la fois le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Miki Ganor, lui même étant le représentant de la société ThyssenKrupp.
Il n'en fallait pas plus ( et c'est déja beaucoup trop ! ) pour que des accusations de corruption soient lancées, certains journalistes affirmant que l'avocat David Shimron avait torpillé l'appel d'offres sur cet l'affaire afin de favoriser ThyssenKrupp.
ThyssenKrupp, pour sa part, a confirmé à Handelsblatt que l'ouverture du deal à un appel d'offres aurait été à l'encontre des intérêts de la société, car les offres similaires de la Corée du Sud et la France auraient été trouvés beaucoup moins cher.
ThyssenKrupp a déclaré que son contrat avec Miki Ganor, qui est le représentant officiel de la société en Israël, l'oblige à obtenir l'approbation de la société pour un sous-traitant travaillant en son nom, chose qu'il n'a pas encore fait.

Miki Ganor, l'homme au 11 millions d'euros de pot de vin....

Du coup, la société ThyssenKrupp a ouvert sa propre enquête sur la question. Selon des sources au sein de ThyssenKrupp, le scandale pourrait même conduire à l'annulation du contrat.
La nomination de Ganor comme représentant de ThyssenKrupp en Israël a été remise en question. Ganor représente la société Allemande depuis 2009.
Selon son prédécesseur, Shaike Barkat, Ganor a réussi avoir ce poste après que le commandant de la marine israélienne, Eliezer Marom, ait menacé de ne jamais acheter un autre sous-marin de ThyssenKrupp si la société ne remplacait pas Barkat par Ganor.
Des sources au sein ThyssenKrupp ont confirmé l'histoire de Barkat.
Un ancien capitaine des chantiers navales allemand a déclaré : " Que pouvions-nous faire devant un tel chantage ? ".
Ce qui est certain, c'est que la justice Israélienne va maintenant aller jusqu'au bout de cette affaire, il est probable, voir certain que le contrat sera annulé mais aussi que des têtes vont tomber....

Source Koide9enisrael
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire