Chargement...

jeudi 24 novembre 2016

Bennett : "Le moment est venu de mettre Trump de notre côté"





Le ministre de l'éducation, Naftali Bennett (Bayit Yéhoudi), a appelé les dirigeants israéliens à profiter des deux prochains mois, une période qu'il suggère peut être cruciale pour former une nouvelle base d'entente avec l'allié le plus puissant d'Israël, les Etats-Unis....







Bennett a déclaré mercredi que la nouvelle administration Trump serait beaucoup plus réceptive à une approche peu orthodoxe du conflit israélo-arabe et pourrait même être influencée par des politiques radicalement différentes de celles des anciens présidents.
"Pendant de nombreuses années, il y a eu des idées fausses (concernant Israël et les perspectives de paix)", a déclaré Bennett. "La première idée fausse était la centralité du conflit israélo-palestinien au Moyen Orient. A Mossoul, en Libye ou en Egypte, cela n'a absolument rien à voir avec une autre maison à Ofra. Tout le monde le sait. Mais il y a également eu une autre ligne directrice depuis de nombreuses années aux Etats-Unis. Il y a eu le sentiment que si l'Amérique s'éloignait d'Israël… les Etats-Unis gagneraient les faveurs dans le monde arabe, mais en réalité, c'est sans fondement.
"J'espère que la nouvelle administration montrera le même courage d'être la première nation sur terre qui reconnaît Jérusalem comme la capitale unie d'Israël."
Dans une référence à sa réunion dimanche avec des fonctionnaires de l'administration Trump, Bennett a plaidé en faveur d'un lobbying actif de Trump et de son cercle intérieur.
"Il n'y a pas de gouvernement qui sera plus 'faucon' qu'Israël, donc vous avez une chance, et ce sera au cours des prochaines semaines – est-ce que nous continuons à échouer en prenant l'ancienne route ou est-ce qu'on essaye quelque chose de nouveau ?"
"La grande question au cours des prochaines semaines, c'est quand le premier ministre Netanyahou rencontrera le président Trump, ce que dira Netanyahou. Est-ce qu'il continuera l'approche de longue date de créer un état palestinien au cœur d'Israël ? Ou prendra-t-il une approche fraiche, nouvelle ?"
"Pensez-y. Jusqu'à présent, il y a toujours eu des pressions extraordinaires. Et ici, c'est comme un enfant qui grandit, il a 18 ans, c'est a nous de décider. Je suis sous l'impression d'une extrême ouverture d'entendre (par l'administration Trump) ce que nous voulons pour nous-mêmes.
Alors Israël est placé dans une position unique pour dire ce qu'il veut. Souhaitons-nous établir un second état palestinien, en plus de l'état palestinien de Gaza, qui deviendrait inévitablement un état musulman défaillant et hostile ? Ou essayer quelque chose de nouveau ?"
Bennett a également critiqué les récents commentaires du ministre de la défense, Avigdor Lieberman, sur les limitations de construction en Judée Samarie.
"J'entends aussi des ministres israéliens qui offrent des concessions gratuitement sans même qu'on les leur demande. Ce bavardage nuit à la sécurité nationale d'Israël."


Source Juif.Org


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire