Chargement...

mardi 22 novembre 2016

Air France : des tarifs plus simples et moins chers sur Israël



Voyageurs d’affaires ou loisirs, chacun doit y trouver son compte. Air France lance une nouvelle grille tarifaire sur le moyen-courrier avec une offre Flex annoncée de 30 à 35% moins chère qu’auparavant et trois catégories de tarifs ouvertes en permanence....





Il faut sauver le moyen-courrier chez Air France. Petite pierre à l’édifice de cette vaste mission, la compagnie a revu son offre pour la zone Europe, Afrique du Nord et Israël avec une nouvelle grille tarifaire intégrée aux systèmes de réservation depuis le 8 novembre.


Le client retrouve un “vrai choix”


“C’est une réponse à notre reconquête sur le moyen courrier”, explique Zoran Jelkic, Directeur général du marché France d’Air France. “Avant, nous fermions et nous ouvrions les catégories, et le client devait choisir parmi l’offre restante au moment de sa réservation.
Aujourd’hui, il retrouve un vrai choix”, poursuit-il.
Se voulant plus simple et harmonisée avec celle de KLM – une première depuis la création du groupe franco-néerlandais – la nouvelle grille donne en effet le choix en permanence, quel que soit le moment de la réservation, entre trois types de tarifs : Light, Standard et Flex, disponibles dans toutes les classes, avec un montant fixe pour passer de l’une à l’autre.


Une offre Flex attractive pour le business travel


Il faut compter 50 euros pour passer du tarif Light, non modifiable, au tarif Standard avec modification payante du billet et bagage en soute. Pour 120 euros de plus, le tarif Flex garantit une flexibilité poussée avec changements et remboursements illimités sans frais, le service SkyPriority pour un parcours aéroport plus fluide, ainsi que le go show qui permet d’embarquer sur le vol avant le sien.
“Le tarif Flex est 30 à 35% moins cher qu’avant le lancement de cette nouvelle gamme”, assure Zoran Jelkic. De quoi séduire les voyageurs d’affaires. Mais le segment loisirs devrait lui aussi en profiter avec des prix économiques disponibles à tout moment. “Nous en attendons beaucoup pour regagner des parts de marché face aux compagnies low cost”, précise-t-il encore.


Les premiers vols moyen-courriers low cost à l’hiver 2017

 
Cette simplification de la grille tarifaire pourrait passer inaperçue dans la succession d’annonces faites par Jean-Marc Janaillac, le nouveau PDG d’Air France-KLM, dans le cadre du plan “Trust Together”. Mais elle est un maillon de cette chaîne, qui n’oublie pas le moyen-courrier, principal foyer de pertes pour Air France.

Le projet de compagnie à bas coûts “Boost” devrait d’ailleurs accueillir 15 à 20 avions moyen-courriers, l’objectif étant de lui transférer 20% de l’activité moyen-courrier d’Air France à l’horizon 2020. Les premières lignes seront opérées à l’hiver 2017, quand les premiers avions long-courriers de la nouvelle low cost ne décolleront qu’à l’été 2018. Un calendrier indicatif toutefois, soumis aux négociations avec les syndicats.
Déjà, en avril 2015, le moyen-courrier avait commencé à opérer sa mue avec l’introduction de nouvelles cabines marquant une montée en gamme attendue.


Source Israel Valley


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire